Skip to main content
Le Frittage Laser Direct de Métal ou DMLS (Direct Metal Laser Sintering)

Direct Metal Laser Sintering

L’azote (N2) et l’argon (Ar) protègent les pièces de l'oxydation dans l'imprimante 3D lors du frittage laser de métal.

L’inertage de la chambre de construction de l'imprimante 3D empêche que les pièces en métal ne s’oxydent.

Catalogue des Gaz

Commandez votre gaz

Commandez votre gaz pour la mise en oeuvre du procédé de Direct Metal Laser Sintering (DMLS) dans l’espace client myGAS.

 

en Belgique :

Azote

Argon

Autres gaz

 

au Luxembourg :

Azote

Argon

Autres gaz

 


 

Commandez votre matériel

Détendeurs, centrales, vannes, fins de lignes, équipements de mesure, équipements de sécurité, etc.

 

en Belgique :

Catalogue des Équipements

 

au Luxembourg :

Catalogue des Équipements

Comprendre le Frittage Laser Direct de Métal ou Direct Metal Laser Sintering (DMLS)

Une impression 3d métal sur couches successives de poudres métalliques

Le procédé de Direct Metal Laser Sintering (DMLS) autrement appelé Selective Laser Melting (SLM), ou encore Frittage Laser Direct de Métal, permet de réaliser des pièces en 3D à base de métal. Cette impression 3D sur des couches successives de poudres métalliques est faite par laser.

Impression 3D de métal

Impression 3D de métal

Quelle différence avec le Selective Laser Sintering (SLS) ?

La différence avec le procédé SLS réside dans la matière utilisée : la technologie “DMLS” utilise des poudres de métal: titane, cobalt-chrome, acier, acier inoxydable , cuivre ou aluminium.

L’impression 3D de métal par Frittage Laser Direct de Métal

Le rôle de la poudre métallique dans l'impression 3D 

Les imprimantes 3D dédiées au DMLS/SLM sont composées de deux chambres de construction. Des poudres métalliques sont contenues dans la 1ère chambre. Elles sont déposées dans la seconde. Un laser fait alors fusionner les poudres. La poudre est ainsi frittée à chaque fois que l’opération est réalisée. Le frittage sélectif par laser est répété jusqu'à l’obtention de l’objet souhaité.

Objet 3D en métal réalise grâce au Frittage Laser Direct de Métal

Objet 3D en métal réalisé grâce au Frittage Laser Direct de Métal

Les domaines d'application du Frittage Laser de Métal ou DMLS 

Le DMLS est utilisé dans le secteur médical pour la réalisation de prothèses (implants dentaires, de hanche …), dans l’aéronautique et dans l’industrie automobile. La bijouterie et de l’horlogerie ont également recours au procédé de frittage laser direct de metal.

L'utilisation de l'argon Ar et de l'azote N2 pour l'impression 3D destinée au secteur médical 

Pour le secteur médical, nos gaz argon Ar et azote N2, certifiés suivant les différentes pharmacopée (japonaise, américaine et européenne) permettent de réaliser des prothèses, implants ou instruments chirurgicaux dans un environnement sain.

L'inertage de la chambre de construction des imprimantes 3D avec l'argon et l'azote

Il convient d’inerter la chambre de construction de l'imprimante 3D afin d’éviter de faire fondre les pièces au cours de leur fabrication. 

Dans le cadre du Frittage Laser Direct de Métal, Air Liquide Belgique propose les gaz industriels suivants : 

  • L'azote N2
  • L'argon Ar

En fonction de la consommation de chaque industriel, Air Liquide Belgique propose l’installation adéquate d’argon et d’azote, que l’on relie à l’imprimante 3D:

  • bouteilles d’argon et d’azote en cadres
  • rangers (capacité maximale de 600L)
  • skid bulk (capacité de 3000 L)

L’expertise d’Air Liquide en Belgique dans le cadre du Frittage Laser Direct de Métal ou DMLS lors de l’impression 3D de métal

Air Liquide définit avec vous la solution la mieux adaptée à votre production. Nous vous fournissons de l’argon et de l’azote de qualité industrielle, ainsi qu’un support technique de tous les instants.

Nous vous aidons également à optimiser vos procédés de fabrication et vous accompagnons lors du post-traitement de vos pièces.

Nous sommes en mesure d’assurer le stockage et la conservation de vos poudres pour éviter tout risque d’oxydation.

La sécurité est au cœur de la stratégie d’Air Liquide. Nous vous proposons des formations pour les opérateurs et des conseils adaptés à l’utilisation des gaz pour vous permettre d’opérer en toute sécurité.

En savoir plus sur l'additive manufacturing - impression 3D métal

Inertage

L’inertage est une procédure qui consiste à remplacer une atmosphère réactive (oxydante, inflammable, explosive) par un gaz inerte comme l’azote, le CO2 ou l’argon.

Impression 3D et Titane

L'impression 3D permet de faciliter la fabrication des pièces en titane. Elle évite les impuretés obtenues avec des techniques traditionnelles lors de la phase de soudure.

Gaz pour Impression 3D/Additive Manufacturing

PDF - 435.72 KB