Skip to main content
Fabriquer et recycler des alliages non ferreux

Fabriquer et recycler
des alliages non ferreux

Pour protéger les alliages non ferreux, booster la combustion dans les fours, réduire les émissions polluantes, modifier les caractéristiques des bains en fusion

L’oxy-combustion consiste à enrichir les fours en gaz oxygène (O₂) pour stimuler la combustion.

Un autre procédé consiste à injecter de l’argon (Ar) ou de l’azote (N₂) dans les bains en fusion.

 

Catalogue des Gaz

Commandez votre gaz

Commandez votre gaz pour la mise en oeuvre du procédé de fabrication et recyclage des alliages non ferreux dans l’espace client myGAS.

 

en Belgique :

Argon

Oxygène

Autres gaz

 

au Luxembourg :

Argon

Oxygène

Autres gaz

 


 

Commandez votre matériel

Détendeurs, centrales, vannes, fins de lignes, équipements de mesure, équipements de sécurité, etc.

 

en Belgique :

Catalogue des Équipements

 

au Luxembourg :

Catalogue des Équipements

Comprendre la production et le recyclage des différents alliages ferreux

Différentes techniques sont utilisées pour (la production) et le recyclage des différents alliages non ferreux :

Les fours de fusion

L'oxy-combustion pour augmenter le rendement de la production et pour réduire le CO (BoostAL Control™) et ainsi réduire la consommation d'énergie (GN), notamment sur les fours rotatifs.

Transfert du métal en fusion

L'oxy-combustion pour le préchauffage des poches pour accroître la flexibilité et réduire les coûts, notamment de combustible.

Protection de surface et de dégazage

  • Injection de gaz non réactive (azote ou argon) au fond du bain ou à la surface de ce dernier pour désoxygéner et/ou protéger le métal d’inclusion oxygène.
  • Injection d’argon ou d’azote liquide pour la protection de la surface du bain.

Mise en œuvre de l’offre BOOSTAL™

L'approche individualisée d'Air Liquide en Belgique

L’offre BOOSTAL™ fournit des solutions individualisées pour réduire la consommation d’énergie, réduire les émissions polluantes afin d’optimiser le processus de fabrication. Elles mettent en œuvre des technologies propres à Air Liquide, entièrement intégrées.

Ces technologies de pointe sont issues de la recherche Air Liquide, orientée clientèle et menée en collaboration avec des centres de recherche aux Etats-Unis, en France et au Japon. Ces centres travaillent en étroite collaboration avec un réseau mondial de centres techniques régionaux installés dans toute l'Europe, en Amérique et en Asie.

Caractéristiques : des solutions sur mesure

L'approche individualisée d'Air Liquide en Belgique

Air Liquide suit une approche individualisée pour répondre au mieux aux besoins de ses clients. Pour chaque projet, Air Liquide peut vous proposer un bilan d'évaluation et une modélisation informatique réalisés par un expert spécialisé dans votre activité. La mise en œuvre fera l'objet d'un suivi rapproché par Air Liquide jusqu'à la mise en exploitation de l'unité.

 

En savoir plus sur la combustion des matériaux non ferreux

Oxy-combustion

L'oxycombustion consiste à enrichir l'air avec de l'oxygène pur afin de réduire la consommation de carburant durant la réaction de combustion.
3 principales méthodes sont utilisées pour enrichir l'air en oxygène :

  • Ajout avant injection dans le four
  • Ajout directement dans le four, à l'aide de lances
  • Injection par brûleurs à oxycombustion.
Brochure BoostAl

Brochure BoostAL™ (En)

PDF - 1.78 MB