Skip to main content

Le projet Antwerp@C fait un grand pas en avant vers la réduction de moitié de son empreinte carbone

Antwerp@C

Antwerp@C, une initiative d’ Air Liquide, BASF, Borealis, ExxonMobil, INEOS, TotalEnergies, Fluxys et de l’Autorité portuaire d'Anvers, a pour ambition de soutenir les efforts des industries en vue de réduire jusqu’à 50 % les émissions de CO2 du port d'Anvers, en Belgique, à l’horizon 2030, par la création d'une infrastructure commune pour CO2. Avec le lancement des études d'ingénierie, le projet a franchi une nouvelle étape dans la réalisation d'opérations plus durables et à faible émission de carbone du port d'Anvers. Ces sept grandes entreprises du secteur de la chimie et de l'énergie entendent apporter une contribution significative aux objectifs climatiques de la Belgique et de l'UE. Le projet vise à collecter et à exporter le CO2 pour le séquestrer dans des capacités offshore dans les années à venir, à des coûts raisonnables, ou à le rendre disponible pour une éventuelle réutilisation future. Après l'achèvement des études d'ingénierie, une décision finale d'investissement pour la première phase est anticipée pour la fin 2022. 

Début des études d'ingénierie (phase d’étude d’ingénierie préliminaire)

Après avoir réalisé une étude de faisabilité en 2021, Antwerp@C a maintenant pris la décision de passer à la phase suivante et de commencer les études d'ingénierie. Celles-ci permettront d'approfondir la construction d'un "backbone" central à travers le port d'Anvers, le long des zones industrielles situées sur les rives droite et gauche de l'Escaut. Les études d'ingénierie portent également sur une unité commune de liquéfaction du CO2 avec des installations de stockage provisoire et de chargement maritime pour le transport transfrontalier. Ces études sont partiellement financées par une subvention du Connecting Europe Facility (CEF), qui a été accordée en octobre 2020, par des subventions du gouvernement flamand pour l’étude de faisabilité et par les contributions des participants du consortium. Après la finalisation des études d'ingénierie, une décision finale d'investissement pour la première phase est anticipé pour la fin 2022.

Entre-temps, Fluxys, Air Liquide et Pipelink (une filiale du port d’Anvers) ont organisé une « Open Season » afin de recenser la demande initiale pour l’infrastructure de CO2 proposée. L’Open Season était une invitation à toutes les entreprises de la zone portuaire d’Anvers au sens large à signaler leur intérêt pour l’infrastructure de transport et/ou de terminal d’export de CO2 à Anvers. Les réponses du marché seront prises en compte afin de prendre une décision d'investissement finale.

Le port d'Anvers, pionnier du captage du carbone

Le port d'Anvers abrite le plus grand pôle intégré d'énergie et de produits chimiques d'Europe. Cela en fait l'endroit idéal pour mettre en place de nouveaux projets de collaboration transfrontalière pour une réduction innovante du CO2. À cette fin, Air Liquide, BASF, Borealis, ExxonMobil, INEOS, TotalEnergies, Fluxys et l’Autorité portuaire d’Anvers ont uni leurs forces fin 2019 sous le nom d'Antwerp@C, afin d'étudier la faisabilité technique et économique de la construction d'une infrastructure de CO2 pour soutenir les futures applications CCUS (Carbon Capture Utilization & Storage). Le captage et le stockage du carbone (CCS) et, à terme, le captage et l'utilisation du carbone (CCU) - c'est-à-dire la réutilisation du CO2 comme matière première pour l'industrie chimique - sont considérés comme des voies importantes dans la transition du port d'Anvers vers un port neutre en carbone. Ce projet novateur de CCUS transfrontalier serait l'une des premières et des plus grandes installations multimodales d'exportation de CO2 à accès ouvert au monde.

Jacques Vandermeiren, CEO de l’Autorité portuaire : «  Le moment est venu d'opérer la transition vers une économie neutre en carbone. L'Europe montre la voie sur la scène mondiale. Avec Antwerp@C, le port d'Anvers possède la clé pour réaliser un projet CCUS transfrontalier innovant, une première dans son concept et son échelle. Nous sommes très enthousiastes à l'idée de passer à la phase suivante des études d'ingénierie, car ce projet contribuera aux objectifs climatiques flamands, belges et européens, ainsi qu'à l'augmentation des objectifs de l'UE pour 2030 en matière de réduction des émissions à au moins 55 %. »

Wouter de Geest, président d'Antwerp@C :  « L’importante décision de lancer l'ingénierie d'un projet aussi complexe confirme à nouveau l'engagement de tous les partenaires envers leurs ambitions climatiques. Le soutien apporté à cet engagement par différentes autorités s’est avéré indispensable pour prendre cette décision et le restera tout au long du développement du projet. Tous ensemble, nous sommes beaucoup plus forts et pouvons transformer le cluster industriel du port d'Anvers. »

Pascal De Buck, CEO Fluxys : « Le projet Antwerp@C s'inscrit dans l’approche globale  du projet de Fluxys visant à contribuer à la mise en place des infrastructures de décarbonisation nécessaires à travers la Belgique et vers les pays voisins. Nous travaillons sur des propositions concrètes d'infrastructures pour le CO2 et l'hydrogène, actuellement dans cinq et bientôt dans six grands pôles industriels. En collaboration avec le marché, nous préparons l'infrastructure étape par étape. Dans les pôles industriels, entre les pôles et également avec des connexions avec les pays voisins, comme àAnvers. De cette manière, notre pays deviendra un hub des molécules pour un avenir neutre en carbone. »

Pour plus d’informations concernant les initiatives de Air Liquide au Benelux dans le domaine du développement durable, cliquez ici. 

À propos d’Air Liquide

Air Liquide est un leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. Présent dans 78 pays avec 64 500 collaborateurs, le Groupe sert plus de 3,8 millions de clients et de patients. Oxygène, azote et hydrogène sont des petites molécules essentielles à la vie, la matière et l’énergie. Elles incarnent le territoire scientifique d’Air Liquide et sont au cœur du métier du Groupe depuis sa création en 1902.
Air Liquide a pour ambition d’être un leader de son industrie, d’être performant sur le long terme et de contribuer à un monde plus durable - avec au cœur de sa stratégie, un engagement marqué en faveur du climat et de la transition énergétique. Sa stratégie de transformation centrée sur le client vise une croissance rentable, régulière et responsable dans la durée. Elle s’appuie sur l’excellence opérationnelle et la qualité des investissements, de même que sur l’innovation ouverte et l’organisation en réseau mise en place par le Groupe à l’échelle mondiale. Grâce à l’engagement et l’inventivité de ses collaborateurs pour répondre aux enjeux de la transition énergétique et environnementale, de la santé et de la transformation numérique, Air Liquide crée encore plus de valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes.
Le chiffre d’affaires d’Air Liquide s’est élevé à plus de 20 milliards d’euros en 2020. Air Liquide est coté à la Bourse Euronext Paris (compartiment A) et appartient aux indices CAC 40, EURO STOXX 50 et FTSE4Good.

À propos de BASF 

Chez BASF, nous créons la chimie de demain pour un avenir durable. Nous associons la réussite économique à la protection de l’environnement et à la responsabilité sociale. Plus de 110 000 collaborateurs du groupe BASF œuvrent ensemble à la réussite de nos clients dans presque tous les secteurs et tous les pays du monde. Notre portefeuille se compose de six segments : Produits chimiques, Matériaux, Solutions industrielles, Technologies de surface, Nutrition et Soin, et Solutions pour l’agriculture. En 2020, BASF a généré environ 59 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Les actions de BASF sont cotées à la Bourse de Francfort (BAS) et peuvent s’échanger sous forme de certificats de dépôt américains (BASFY) aux États-Unis. Pour en savoir plus, veuillez consulter www.basf.com.

À propos de Borealis

Connu sur la scène internationale pour être un fournisseur majeur de solutions avancées et circulaires dans le domaine des polyoléfines, Borealis occupe également une position de leader dans les produits chimiques et les engrais, et dans le recyclage mécanique des plastiques. Nous misons sur notre expertise dans les polymères et notre très longue expérience pour offrir de la valeur ajoutée et des solutions matérielles novatrices et circulaires aux industries les plus importantes. En réinventant une vie plus durable, nous nous engageons à garantir la sécurité, à préserver le bien-être de notre personnel et l’excellence de nos services, et ce, à mesure que nous accélérons notre transformation vers une économie circulaire et que nous étendons notre empreinte géographique.
Disposant de son siège social à Vienne en Autriche, la société Borealis compte 6 900 collaborateurs et est présente dans plus de 120 pays. En 2020, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 6,8 milliards d’euros et un bénéfice net de 589 millions d’euros. Borealis est détenue à 75 % par OMV, une compagnie pétrolière internationale établie en Autriche, – les 25 % restants étant détenus par le groupe Mubadala, une holding située à Abou Dabi. Nous fournissons des services et des produits à des clients dans le monde entier par l’intermédiaire de Borealis et de deux joint-ventures conséquentes : Borouge (associée à ADNOC, Abu Dhabi National Oil Company, sise aux EAU) et Baystar™ (associée à Total, située aux USA).

À propos de ExxonMobil

ExxonMobil, one of the largest publicly traded international energy companies, uses technology and innovation to help meet the world’s growing energy needs. ExxonMobil holds an industry-leading inventory of resources, is one of the largest refiners and marketers of petroleum products, and its chemical company is one of the largest in the world. 

ExxonMobil aims to achieve net-zero emissions from its operated assets by 2050 and is taking a comprehensive approach centered on developing detailed emission-reduction roadmaps for major operated assets. This ambition applies to Scope 1 and Scope 2 greenhouse gas emissions. It builds on the Company’s 2030 emission-reduction plans, which include ongoing investments in lower-emission solutions, including carbon capture and storage, hydrogen and biofuels. 

ExxonMobil has more than 30 years of experience capturing and permanently storing CO₂. It has an equity share of about one-fifth of the world’s carbon capture and storage capacity at about 9 million metric tons per year, which is the equivalent of approximately 2 million passenger vehicles per year. The company is advancing plans for multiple new carbon capture and storage opportunities around the world to enable large-scale emission reductions, including major industrial areas in Houston and the Porthos project in the Netherlands.
To learn more, visit Carbon capture and storage | ExxonMobil.

À propos de INEOS

Groupe international, INEOS exploite 194 sites à travers 29 pays. Il génère annuellement 61 milliards de dollars et emploie plus de 26.000 personnes.
INEOS produit des matières premières et de l'énergie essentiels à la vie quotidienne. Ses produits contribuent de manière significative aux besoins de la société en fournissant les solutions les plus durables pour une large série de besoins sociétaux, par exemple, pour la conservation des aliments et la préservation de l’eau potable, la construction d’éoliennes, de panneaux solaires et d’autres technologies renouvelables, la construction d’avions et de véhicules plus légers et économes en carburant, la fabrication d'équipements médicaux et autres applications médicales, de vêtements, l’isolation et d'autres applications à usages domestiques et industriels. 
Les entreprises d’INEOS ont mis en place les plans et les actions nécessaires pour assurer la transition vers une économie neutre en carbone à l'horizon 2050 en conservant une longueur d’avance sur l’évolution des législations et des réglementations. Dans le cadre de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’objectif principal est de passer à une économie plus circulaire, économie dans laquelle chaque matière est au maximum réutilisée.
C'est à Anvers (Belgique) que l'histoire d'INEOS a débuté. Au départ d'un seul site à Zwijndrecht, INEOS exploite aujourd'hui sept autres sites de production dans la région d'Anvers (à Lillo (2), Zandvliet (2), Doel et Geel (2)) et 2 autres en Wallonie (à Feluy et Jemeppe-sur-Sambre). Avec 3.050 employés répartis entre différents sites et centres de R&D, les entreprises INEOS O&P, Oxide, Styrolution, Phenol, Oligomers, Aromatics et INOVYN constituent ensemble le deuxième employeur de l'industrie chimique en Belgique. 
www.ineos.com

À propos de TotalEnergies

TotalEnergies est une compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergies: pétrole  et  biocarburants,  gaz  naturel  et  gaz  verts,  renouvelables   et   électricité.   Ses   105  000 collaborateurs s'engagent pour une énergie toujours plus abordable, propre, fiable et accessible au plus grand nombre. Présent dans plus de 130 pays, TotalEnergies inscrit le développement durable dans toutes  ses  dimensions  au  cœur  de  ses  projets  et  opérations  pour  contribuer  au  bien-être  des populations.

À propos de Fluxys

Fluxys est un groupe d’infrastructures énergétiques totalement indépendant dont le Siège social se situe en Belgique et qui compte 1.300 employés actifs dans le transport et le stockage de gaz ainsi que dans le terminalling de gaz naturel liquéfié. Par l'intermédiaire de ses filiales à travers le monde, Fluxys exploite 12.000 kilomètres de canalisations et des terminaux de gaz naturel liquéfié qui totalisent une capacité de regazéification annuelle de 29 milliards de mètres cubes. Parmi les filiales de Fluxys, Fluxys Belgium, cotée à la Bourse Euronext, est propriétaire et gestionnaire de l'infrastructure de transport & stockage de gaz et de terminalling de gaz naturel liquéfié en Belgique. 
Guidée par sa raison d’être, Fluxys, avec l’ensemble de ses parties prenantes, contribue à une société meilleure en façonnant un avenir énergétique prometteur. En s'appuyant sur les atouts uniques de ses infrastructures et sur son expertise commerciale et technique, Fluxys s'engage à acheminer de l'hydrogène, du biométhane ou tout autre vecteur énergétique neutre en carbone ainsi que du CO2, dont elle vise à faciliter le captage, l'utilisation et le stockage. 

À propos du port d’Anvers

En plus d'être le deuxième port maritime d'Europe, le port d'Anvers abrite également le plus grand cluster intégré d'Europe dans le domaine de l'énergie et de la chimie: pas moins de 300 services réguliers vers plus de 800 destinations assurent une connexion avec les quatre coins de la planète. Le Port d'Anvers traite chaque année environ 240 millions de tonnes de cargaisons maritimes internationales et abrite le plus grand cluster chimique intégré d'Europe. Au total, le Port d'Anvers crée environ 143.000 emplois directs et indirects et représente une valeur ajoutée de plus de 20 milliards d'euros. 
Fidèle à sa mission 'Un port d'attache comme levier vers un avenir durable', le Port d'Anvers souhaite répondre de manière flexible à un marché maritime en rapide évolution, afin de continuer à jouer son rôle de port international de premier plan. Ses leviers : la collaboration, la capacité d'adaptation élevée avec une attention particulière portée à l'innovation et à la numérisation, le développement durable, mais aussi sur la responsabilité vis-à-vis de la collectivité. 
Le Port d’Anvers est une société anonyme de droit public, dont l'unique actionnaire est la ville d'Anvers. Il emploie environ 1.600 collaborateurs. L'échevin du port Annick De Ridder est président du Conseil d'administration, tandis que Jacques Vandermeiren est CEO et président du Comité de direction, qui assure la gestion quotidienne.