Skip to main content
Soudage à l'arc MIG/MAG

Soudage à l'arc MIG/MAG

Souder l’acier au carbone, l’aluminium, l’inox ou les alliages à base de nickel

Le soudage MIG-MAG est un procédé de soudage à l'arc semi-automatique ou automatique au moyen d’un fil-électrode consommable et de gaz ou de leur mélange tels que l’argon, l’hydrogène (H2), l’hélium, le dioxyde de carbone (CO2) et l’oxygène (O2).

Catalogue des Gaz

Commandez votre gaz

Commandez votre gaz pour la mise en oeuvre du procédé MIG/MAG sur le catalogue en ligne dans l’espace client myGAS.

 

en Belgique :

Argon

Dioxyde de Carbone

Hélium

Hydrogène

Oxygène

Autres gaz

 

au Luxembourg :

Argon

Dioxyde de Carbone

Hélium

Hydrogène

Oxygène

Autres gaz

 


 

Commandez votre matériel

Détendeurs, centrales, vannes, fins de lignes, équipements de mesure, équipements de sécurité, etc.

 

en Belgique :

Catalogue des Équipements

 

au Luxembourg :

Catalogue des Équipements

Comprendre le procédé MIG MAG

Le soudage MIG-MAG est un procédé de soudage à l'arc semi-automatique ou automatique par lequel un fil-électrode consommable (métal d'apport : fil plein ou fil fourré) et un gaz de protection sont conduits à travers le pistolet de soudage de l'installation.

MIG signifie Metal Inert Gas : le métal en fusion est protégé par un gaz inerte tel que l'argon ou l’hélium. Le soudage MIG est utilisé pour les métaux oxydables : acier au carbone, aluminium, inox ou alliages à base de nickel.

MAG signifie Metal Active Gas : le métal en fusion est protégé par un gaz contenant des additions actives telles que le dioxyde de carbone, l’hydrogène ou l’oxygène.

Le procédé est également connu sous le nom Gas Metal Arc Welding (GMAW).

Eléments de mise en œuvre de la soudure MIG MAG

Le bain de fusion (ensemble soudé) est un mélange du métal de base à assembler et du métal d'apport. Le gaz de protection protège le bain de fusion et l'arc de soudage de l'air ambiant.

Les propriétés de gaz sont soit :

Actif : soudage au MAG

MAG (mélanges à base de CO2 ou argon contenant du CO2 et / ou O2) Les ajout(s) gazeux réagissent chimiquement avec le métal en fusion : l'oxydation de certains éléments métalliques comme le manganèse (Mn) ou de silicium (Si). Ces oxydes constituent essentiellement les fumées de soudage.

Inerte : soudage au MIG

MIG (argon, l'hélium ou leurs mélanges; certains gaz MIG peuvent contenir une certaine quantité de N2). Le gaz ou le mélange de protection n’a aucune influence métallurgique sur le bain de soudure.

La gamme spécifique d'Air Liquide en Belgique

Les différents gaz ARCAL de Air Liquide sont spécifiques au soudage à l'Arc : ARCAL 1, ARCAL 32, ARCAL 32 Ni, ARCAL 37, pour la soudure au MIG, ARCAL 5, ARCAL 12, ARCAL 121, ARCAL 129, pour la soudure au MAG.

Air Liquide dispose d’une gamme spécifique dédiée aux besoins de ses clients. Cette gamme permet une mise en œuvre rapide du gaz, le réglage du débit ou de la pression en toute sécurité. Nos bouteilles Altop très utiles dans les ateliers et sur chantier apportent une réponse idéale aux besoins des soudeurs.

En savoir plus sur le soudage à l'arc MIG/MAG

Arc semi-automatique

Le procédé de soudage à l'arc semi-automatique, appelé également MIG/MAG (Metal Inert Gas / Metal Active Gas) est extrêmement répandu dans l'industrie du fait de sa souplesse d'utilisation et de sa polyvalence. Il peut être utilisé pour l'assemblage de tôles fines ou au contraire le soudage de pièces de fortes épaisseurs. L'arc, exclusivement alimenté en courant continu, jaillit entre l'extrêmité du fil fusible (pôle +) et les pièces à souder (pôle-).

Fil plein et fil fourré

Le fil à souder correspond au métal d'apport en continu. On distingue deux grandes catégories de fils à souder : le fil plein ou massif, est simplement un métal d'apport et une électrode. Le fil fourré est un métal d'apport, ainsi qu'une électrode et une poudre de protection.
Brochure ALTOP

Brochure ALTOP™

PDF - 1.69 MB