Skip to main content
Soudage TIG GTAW

Soudage TIG

Souder de l’acier, de l’aluminium, du titane, de l’inox ou du duplex

TIG soudure : Le procédé Tungsten Inert Gaz (TIG) produit un arc électrique entre une électrode non fusible en tungstène et la pièce à souder en utilisant des gaz ou leur mélange, tels que argon, hydrogène (H2) et hélium.

Catalogue des Gaz

Commandez votre gaz

Commandez votre gaz pour la mise en oeuvre du procédé de soudage TIG sur le catalogue en ligne dans l’espace client myGAS.

 

en Belgique :

Argon

Hélium

Hydrogène

Autres gaz

 

au Luxembourg :

Argon

Hélium

Hydrogène

Autres gaz

 


 

Commandez votre matériel

Détendeurs, centrales, vannes, fins de lignes, équipements de mesure, équipements de sécurité, etc.

 

en Belgique :

Catalogue des Équipements

 

au Luxembourg :

Catalogue des Équipements

Comprendre le procédé TIG

Le soudage Tungsten Inert Gas (TIG), également connu sous le nom Gas Tungsten Arc Welding (soudage à l'arc tungstène ou GTAW), est un procédé qui produit un arc électrique entre une électrode non fusible en tungstène et la pièce à souder.

La zone affectée thermiquement, le métal en fusion et l'électrode en tungstène sont protégés de toute contamination atmosphérique par une atmosphère protectrice constituée de gaz inerte ou mélangé, apportée à travers la torche de soudage TIG.

Ces mêmes gaz servent aussi à protéger l'électrode en tungstène.

Le choix du gaz de protection dépend du métal de base et de sa compatibilité avec l'hydrogène. Un métal d'apport (sous forme de baguette pour un soudage manuel ou de fil pour les procédés automatiques) est utilisé suivant l'épaisseur de plaque et la géométrie du joint à assembler. Le métal d'apport est choisi en fonction du métal de base.

Eléments de mise en œuvre du procédé TIG

  1. Electrode non fusible
  2. Gaz nozzle
  3. Gaz inerte
  4. Arc électrique
  5. Métal d’apport
  6. Zone de fusion

Caractéristiques techniques du procédé TIG

Le soudage TIG est adapté à une large gamme d'applications et de matériaux et peut être utilisé quelle que soit la position de soudage dans des processus manuels, automatiques ou robotisés. TOPTIG est un nouveau développement pour le soudage robotisé montrant des vitesses de soudage comparable au MAG.

Automate TIG

La gamme de gaz Air Liquide en Belgique

Pour la soudure TIG, Air Liquide en Belgique utilise la gamme ARCAL™ : ARCAL 1, ARCAL 10, ARCAL 11, ARCAL 15, ARCAL 32, ARCAL 37ARCAL 39.

En savoir plus sur le soudage TIG

Gaz inerte

Les gaz inertes – nommés aussi gaz rares, ou nobles, sont l'hélium, le néon, l'argon, le krypton, le xénon et le radon. Ces éléments ont été découverts à la fin du XIXe siècle (l'hélium étant le premier à être isolé, en 1868, et le radon le dernier, en 1898). Les chimistes se sont vite aperçus de leur caractère inerte : il était impossible de former des molécules avec ces atomes. Aujourd'hui, l'inertie chimique des gaz rares n'est plus aussi absolue. Les premières molécules incluant des atomes d'éléments inertes sont en effet apparues en laboratoire en 1962.

TOPTIG

Procédé de soudage robotisé pour l’industrie. Innovation majeure, ce procédé peut être utilisé efficacement sur des tôles d'acier au carbone ou d'acier inoxydable jusqu'à 3mm, sur des allaiges de titane ou de nickel, ou sur des tôles galvanisées en soudobrasage.