Skip to main content

Station à hydrogène 2.0 à Zaventem

En 2016, Air Liquide a dévoilé à Zaventem sa première station-service à hydrogène en Belgique. La station vient de terminer des rénovations importantes pour pouvoir mieux répondre aux besoins à venir…

« L’hydrogène trouve petit à petit sa place en tant que source d’énergie pour le trafic routier », explique Diederick Luijten, Vice President Hydrogen Energy NWE & CIS Countries chez Air Liquide. « C’est pourquoi nous voulons que notre station-service fonctionne de manière sûre et fiable, et qu’elle offre la meilleure expérience d’utilisation possible ».

Une station hydrogène hautement technique et technologiqueLa station a été rénovée avec de nouvelles courbes de remplissage, qui permettent également de remplir les voitures à hydrogène les plus récentes conformément à la réglementation actuelle, et ce en toute sécurité. Un système de communication infrarouge est intégré dans le pistolet à carburant, afin que la station-service puisse déterminer quel véhicule (marque et type) se trouve à la pompe. Le système communique le contenu du réservoir ainsi que la pression et la température dans le réservoir. D’une part, cela garantit la sécurité et, d’autre part, cela permet de faire le plein rapidement et efficacement.

« La capacité de refroidissement de la station-service a également été modifiée. Nous pouvons ainsi remplir les véhicules avec de l'hydrogène refroidi contrôlé, ce qui accélère le processus de remplissage. Enfin, cette technique a aussi la particularité de consommer beaucoup moins d’électricité, ce qui est meilleur pour l’environnement. Tout le monde y trouve son compte. »

Une station hydrogène connectée qui informe ses utilisateurs en temps réel
Par ailleurs, la station sera aménagée dans les prochaines semaines pour être connectée au European Hydrogen Refuelling Station Availability System (E-HRS-AS). Ce projet européen, rendu possible grâce au financement du Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking (FCH-JU), vise à améliorer la visibilité en ligne des stations à hydrogène. Le système permet aux automobilistes d’obtenir des informations en temps réel, notamment à l’aide de leur système GPS, sur toutes les stations à hydrogène en Europe. Ils peuvent ainsi rechercher l’emplacement de la station et l’intégrer dans leur itinéraire. Le statut de la station (ouvert / fermé) peut également être demandé et l’utilisateur peut vérifier quelles pressions de remplissage (350 et/ou 700 bars) sont proposées.

Prochaine destination pour l’hydrogène : StrasbourgL’objectif est que les membres du Parlement européen, qui se trouvent dans les environs de la station à hydrogène, fassent bientôt le plein d’hydrogène à Zaventem et qu’ils fassent la navette entre Bruxelles et Strasbourg avec leurs voitures. Les décideurs politiques en Europe veulent ainsi montrer l’exemple sur la question de la mobilité à zéro émission.

« La station-service convient non seulement aux voitures des particuliers, mais aussi aux bus et aux autres véhicules de la ville de Bruxelles. Dans ce contexte, il est important de souligner que les sociétés belges de transport en commun ont également manifesté leur intérêt pour réaliser des tests avec des bus à hydrogène. Et ils devront bien sûr pouvoir faire le plein quelque part », conclut Diederick Luijten.